Un membre de l’IYSSE élu au sénat étudiant de l’Université de New York

Par our reporters
24 mai 2017

Isaac Oseas, membre des Étudiants et jeunes internationalistes pour l’égalité sociale (IYSSE), a remporté un siège de sénateur étudiant de l’École supérieure des arts et des sciences (GSAS) de l’Université de New York (NYU). Oseas a remporté le siège avec 121 voix sur un total de 271 suffrages exprimés pour les cinq candidats, soit près de 45 pour cent des voix. Il a reçu près du double du nombre de votes du second candidat. 

Isaac Oseas

Oseas représentera les quelque 4000 étudiants de maîtrise et de doctorat au GSAS au sein du Conseil sénatorial des étudiants (SSC) – le plus haut corps de gouvernement étudiant – et le Comité universitaire sur la vie étudiante (UCSL), qui aide le SSC dans les questions liées aux activités parascolaires à la NYU.

L’élection d’Oseas intervient alors que le Conseil des activités étudiantes (SAB), le comité exécutif étudiant qui examine les nouvelles demandes pour former des clubs, a rejeté deux fois la demande de l’IYSSE pour obtenir le statut du club à la NYU. L’IYSSE avait pourtant soumis beaucoup plus de signatures que nécessaire. Parmi les diverses raisons invoquées pour cette décision, figurait l’affirmation selon laquelle l’IYSSE n’avait pas démontré qu’elle bénéficie d’un soutien suffisant parmi les étudiants.

Le programme électoral d’Oseas, qui a été distribué à tous les élèves qui ont voté, comprenait la demande de l’IYSSE pour la révision de la procédure d’obtention du statut de club, et que l’université alloue des ressources appropriées à tous les groupes pour organiser des réunions et des événements sur le campus.

Le programme déclarait que « la guerre est la question la plus importante qui se pose au monde entier […] Un nouveau mouvement anti-guerre doit être construit, reliant la lutte contre la guerre à la lutte contre le capitalisme. » Notant le financement substantiel pour la NYU par le ministère de la défense et les agences de renseignement, il exige : « une divulgation complète de toutes les connexions militaires de la NYU » et l’organisation d’un séminaire contre la guerre impérialiste pour l’ensemble du campus.

Le programme a également souligné l’immense inégalité sociale à New York et à travers les États-Unis. « Des sommes inimaginables de richesse sont accumulées par une petite aristocratie, tandis que les travailleurs font face à des salaires en baisse, des réductions des soins de santé et des frais de scolarité élevés ». Les étudiants de la NYU paient jusqu’à soixante-dix mille dollars par année en frais de scolarité et en hébergement, les étudiants diplômés étant souvent confrontés à des coûts encore plus élevés.

« Les démocrates et les républicains représentent les intérêts des sociétés et des banques », a déclaré le programme. « L’IYSSE et le Parti de l’égalité socialiste construisent un mouvement politique indépendant de la classe ouvrière pour lutter pour le socialisme – c’est-à-dire une société basée sur les besoins sociaux et non sur le profit privé ».

À la suite d’un article de The Intercept (site web de Glenn Greenwald proche de Wikileaks) qui décrit la collaboration entre NYU et le ministère de la Défense, Oseas a publié une autre déclaration insistant sur le fait que « les universités doivent être des centres d’apprentissage, pas de propagande gouvernementale et de recherche au service de la guerre. » Il a demandé à rompre tous les liens entre la NYU et les branches des forces armées et à créer un « comité dirigé par les étudiants pour évaluer l’influence des agences militaires et de surveillance sur les décisions académiques prises par l’administration. »

Au cours de la campagne de l’IYSSE pour les élections, de nombreux étudiants ont répondu fortement à l’appel à la construction d’un mouvement contre la guerre et ont été choqués d’apprendre les liens de la NYU avec les militaires.

« Mon élection a une importance réelle à la fois à la NYU et au-delà du campus », a déclaré Oseas. « Les jeunes sont politisés et recherchent un moyen de lutter contre la guerre et l’inégalité. Beaucoup d’étudiants ont voté pour moi parce qu’ils sont profondément préoccupés par ces problèmes et sont dégoûtés par les liens étroits entre l’université, Wall Street et le Pentagone.

« Maintenant, nous devons vraiment construire à partir de ce que l’IYSSE a déjà construit à la NYU. Je vais me battre au Sénat étudiant pour la réalisation de mon programme. J’encourage les étudiants à contacter et à rejoindre l’IYSSE pour participer à l’énorme travail qui nous attend. »

(Article paru d’abord en anglais le 23 mai 2017)