La fraude politique de la déclaration d'International Viewpoint sur l'Ukraine

Par Comité international de la Quatrième Internationale
4 mars 2014

Le 2 mars, International Viewpoint [édition anglaise d'Inprecor, ndt], un site Web qui affiche les déclarations des organisations de la pseudo-gauche qui comprennent ce qu'il reste de l'ancien Secrétariat unifié pabliste, a publié une déclaration pro-impérialiste sur les événements en Ukraine. Elle affirme que cette déclaration a été « adoptée par le Comité international de la Quatrième Internationale. » 

L'attribution de cette déclaration au Comité international est une provocation politique dont le but est de discréditer le trotskysme en l'associant à la politique de droite des organisations néo-pablistes. C'est un exemple de ce que l'on appelle dans les cercles des services du renseignements impérialiste une opération « sous fausse bannière ». 

Cette déclaration présente une ligne politique qui n'a absolument rien à voir avec la politique socialiste et les principes trotskystes défendus par le CIQI. Cette déclaration réactionnaire emploie des arguments cyniques et trompeurs qui visent à légitimer les opérations de changement de régime du ministère des Affaires étrangères américain et de la CIA. 

Le CIQI publie le World Socialist Web Site. Nous devons mettre en garde les lecteurs du WSWS et tous ceux qui se tournent vers le CIQI pour une ligne politique : toute déclaration prétendant venir du Comité international qui n'aurait pas été publiée et affichée par le World Socialist Web Site doit être considérée comme une fraude politique. 

L'histoire politique du Comité international de la Quatrième Internationale est bien connue et très documentée. Le CIQI a été créé en novembre 1953 après une scission entre ses membres et le Secrétariat international révisionniste, qui était dirigé à l'époque par Michel Pablo et Ernest Mandel. Dix ans plus tard, les organisations associées au Secrétariat international pabliste se sont reconstituées en tant que Secrétariat unifié.

Les divisions politiques entre l'organisation pabliste et le CIQI ont été clairement identifiées et font partie d'une histoire bien connue.

À partir de 2003, après des scissions politiques innombrables au sein du mouvement pabliste, International Viewpoint a commencé à publier des déclarations qui apparaissaient, sans explications, sous la signature Comité international. 

Il y a deux raisons à cette appropriation illégale du nom de l'unique organisation qui s'appuie sur les principes socialistes révolutionnaires de la Quatrième Internationale. D'abord, le nom de Secrétariat unifié a été entièrement discrédité par des décennies d'opportunisme débridé. Un grand nombre de ces opérations étaient si étrangères à tout ce qui pouvait passer pour une politique socialiste qu'elles avaient de nets relents d'implication des services du renseignement de divers pays. D'autre part, les dirigeants de l'organisation pabliste tenaient à discréditer le Comité international de la Quatrième Internationale, dont l'influence s'est élargie rapidement depuis le lancement du World Socialist Web Site en février 1998. 

Cette déclaration sur l'Ukraine vise à légitimer le coup d'Etat de Kiev, soutenu par les impérialistes. Tout en reconnaissant que « les principales forces politiques organisées [dans le mouvement d'opposition en Ukraine] sont, pour le moment, de droite et d'extrême-droite, » Cette déclaration affirme que « Nous soutenons les forces sociales et politiques qui tentent de construire une opposition de gauche au sein de ce mouvement. » 

Le nouveau régime, concède la déclaration, « n'a aucun programme progressiste sur les questions démocratiques, nationales et sociales et il n'a pas de mouvement ouvrier. » Et pourtant, c'est précisément avec ce mouvement, dominé par les fascistes, que les auteurs déclarent leur solidarité et au sein duquel ils proposent de travailler. 

La ligne politique et les opérations douteuses d'International Viewpoint n'ont rien à voir avec le trotskysme, la Quatrième Internationale ou le socialisme. Son usage frauduleux du nom du Comité International est une provocation politique qui est dirigée contre la classe ouvrière et contre le socialisme international. 

(Article original paru le 3 mars 2014)